Chaussures de marche : le cas particulier de la randonnée

Pour ceux qui aiment la randonnée, une chaussure de marche est l’accessoire idéal. Ils sont de différents modèles avec des spécificités pour chacune. Ainsi choisir les bonnes paires adéquates peut se révéler être une tâche difficile. Voici quelques critères de choix pouvant vous donner un petit coup de pouce.

Qu’est-ce qu’une chaussure de randonnée ?

C’est une chaussure conçue pour servir à la marche à pied. Ainsi la chaussure de rando est spécifiquement adaptée à la randonnée pédestre. Un parcours de quelques heures, plusieurs jours ou même des semaines nécessite des paires spécifiques. Ils sont différents selon leurs qualités, la technique et le poids. En effet,  chaussure de montagne, trekking ou bien sandales de marche, cela devient complexe, mais ce sont tous des types de chaussure de randonnée qui vous permettent de vous aventurer facilement sur les terrains glissants et techniques des montagnes. Donc il est nécessaire de choisir les souliers adéquats pour rendre à l’aise les pieds.

Sachez que le choix de chaussure a un impact sur le mouvement de votre corps sur le sol. C’est elle qui vous permet d’avoir une meilleure accroche sur le sol en maintenant bien votre cheville. En effet, les dangers de fractures ou d’entorse sont prévenus dès que vous vous munissez de souliers sécurisants. On connaît tous la difficulté entraînée par un accident au cours d’une randonnée, donc autant prévenir avec les équipements idéals.

Quels sont les critères de choix de chaussure de randonnée ?

Tout d’abord, il faudra tester sa rigidité puisque avant tout ce sont des chaussures spéciales montagnes qu’on veut. C’est important pour assurer le maintien et le support des pieds sur terrains. Seulement cela dépendra du genre de randonnée que vous allez effectuer. Pour les balades sur des sentiers faciles, avec aucun bagage au dos, il est préférable de choisir des chaussures à tiges –basses car elles sont très souples et légères. Elle vous permettra de faire de nombreuses activités comme la marche ou le cyclisme. Par contre, si vous faites du trek ou bien une grande randonnée, l’idéal est d’opter pour les rigides et robustes.

Sachez qu’une chaussure de rando possède une structure particulière qu’il faut connaître à l’avance avant tout achat. La hauteur de la tige peut être de 3 niveaux. Le premier est le plus sécurisant car la tige est haute, c’est idéal pour maintenir efficacement la cheville. Le second est moyen, la tige est dite « mid ». Cette dernière est plus légère et souple, tout en maintenant la cheville avec un peu plus de flexibilité. Le dernier est la tige basse qui laisse libre la cheville de faire tous les mouvements possibles. Les semelles doivent être en gomme ou bien en caoutchouc. Finalement, le pare-Pierre est un genre de coque à l’avant du soulier, servant à la protection des orteils contre les chocs de pierres. Il est à noter que le laçage doit être simple et facile à serrer afin de bien verrouiller vos pieds.

Les matériaux de chaussures : avantages et inconvénients

Les chaussures sont faites avec différentes matières, que ce soit en cuir ou bien en matière synthétique. En premier lieu, le cuir a l’avantage d’être souple et résistant. Il est naturellement imperméable et absorbe facilement l’eau. En revanche, il nécessite un entretien fréquent car il faut le nourrir, le traiter et enfin l’hydrater pour qu’il garde sa structure imperméable. En second lieu, le synthétique est la seconde matière des chaussures de rando. Que ce soit le Nylon, le Polyester ainsi que le Kevlar, ce sont tous des matériaux très robustes et souples à la fois. Le synthétique offre une légèreté aux souliers de marche. De ce fait, ils sont plus agréables à marcher que le cuir. Cependant ils sont imperméables et laissent rapidement entre la pluie.

Pourquoi faut il de bonnes chaussures pour pratiquer la marche ?
Marche active, rapide, nordique, athlétique : des chaussures pour tous types de marches